Actualités
Retour aux actualités 18 mars 2017 - Résultats

Une 8ème place pour Bouhanni sur Milan-Sanremo

©Patrick Vercauteren

Après 291 km, Nacer Bouhanni a pris la 8ème place de ce 108ème Milan-Sanremo. Retour sur cette folle journée de course de plus de 7 heures.

IMG_0111

Nacer Bouhanni, lors du petit-déjeuner à 6h30 ce matin !

Le début de la course est marqué par l’attaque, au km 4,  de Nico Denz (Ag2r – La Mondiale), Mattia Frapporti (Androni-Sidermec), Mirco Maestri (Bardiani-CSF), William Clarke, Toms Skujins (Canondale-Drapac), Ivan Rovny (Gazprom-Rusvelo), Alan Marangoni (Nippo-Vini Fantini), Umberto Poli (Team Novo Nordisk), Federico Zurlo (UAE Team Emirates), Julen Amezqueta (Wilier-Selle Italia). Cette échappée est restée à l’avant de la course pendant 264 km ! Notre équipe s’est montrée à l’avant du peloton pour participer à la poursuite lors des 40 derniers kilomètres.

IMG_0133

L’échappée est reprise en haut de la Cipressa (23km de la fin de course). Notre équipe est bien représentée avec quatre éléments dans le groupe de tête au moment d’aborder le Poggio, dernière difficulté du parcours et juge de paix de l’épreuve.

À 6 km de l’arrivée, Peter Sagan a attaqué, emmenant avec lui, Michal Kwiatkowski et Julian Alaphilippe. Le trio s’est joué la victoire et Kwiatkowski s’est imposé devant le Slovaque et le Français.

Derrière, Nacer Bouhanni a pris part au sprint pour la quatrième place. Il termine à la huitième place et signe son troisième top 10 consécutif sur cette course, qui fait partie des cinq monuments du cyclisme. Christophe Laporte se classe 30e, Julien Simon 50e, Geoffrey Soupe 51e : 4 de nos coureurs étaient dans ce peloton de 50 éléments.

Finish

Nacer Bouhanni (8ème) s’est exprimé à l’issue de cette journée dantesque : « Il y avait encore Julien Simon, Geoffrey Soupe et Christophe Laporte à mes côtés dans le Poggio. Quand les trois du podium attaquent, je suis vers la dixième place. Pas grand monde aurait pu les suivre. Tout le monde était à fond. Il n’y avait rien que je puisse faire. Pour le sprint, Geoffrey Soupe m’a emmené idéalement mais il nous a manqué Christophe Laporte qui était de l’autre côté de la chaussée. J’ai pris la roue des Trek et quand ils se sont écartés j’ai été obligé de lancer de loin. Dans les vingt derniers mètres, je n’avais plus d’énergie, j’ai du me rasseoir. J’ai des regrets mais c’était pour une quatrième place, pas pour la victoire. Je suis content de ma condition, j’ai réussi à me préparer efficacement pour cet objectif. Je vais enchaîner très vite avec le Tour de Catalogne où il y aura un ou deux sprints à disputer. »

Christophe Laporte est lui aussi revenu sur cette journée : « L’objectif était d’abord d’être bien placé au pied de la Cipressa. C’est ce qu’on a fait avec un beau boulot de Cyril Lemoine et Florian Sénéchal. Puis c’était d’être bien placé au pied du Poggio. On était quatre. On passe bien la montée et dans la descente je suis vers la vingtième position. Mais je suis à gauche de la chaussée, Geoffrey et Nacer sont à droite. Je n’ai pas réussi à trouver l’ouverture pour aller les aider. C’est frustrant. Mais on a bien couru. On était bien placés, on a fait ce qu’on voulait faire. » 

Yvon Sanquer, manager général de l’équipe fait le bilan :  « Les gars ont été présents du début à la fin de la course. C’est une grosse satisfaction car cela montre que l’on a été à la hauteur du rendez-vous. Nacer marchait bien. Il a du lancer le sprint de bonne heure, quand John Degenkolb s’est écarté. Il a joué son va-tout. Ce sont des courses où l’on veut toujours gagner, donc y a forcément de la déception, mais c’est quand même un résultat qui prouve que l’on est au niveau. Il faut persévérer pour réussir à en gagner une belle. » 

Le résultat de nos coureurs : Nacer Bouhanni (8ème), Christophe Laporte (30ème), Julien Simon (50ème), Geoffrey Soupe (51ème), Dimitri Claeys (161ème), Cyril Lemoine (164ème), Florian Sénéchal (173ème), Kenneth VanBilsen (184ème)

Nacer Bouhanni sera, lundi, au départ du Tour de Catalogne. Les sept autres coureurs alignés avec lui sont : Guillaume Bonnafond, Luis Angel Maté, Daniel Navarro, Stéphane Rossetto, Julien Simon, Geoffrey Soupe et Jonas Vangenechten.