Actualités
Retour aux actualités 14 juillet 2017 - Résultats

TDF Étape 13 : Dani Navarro, 25ème à Foix

2017 Tour de France - Stage 12

À l’attaque dès le début de l’étape, Dani Navarro n’a pas réussi à prendre l’échappée du jour sur l’étape la plus courte de ce Tour de France entre Saint-Girons et Foix (101 km). Il a ensuite été rapidement détaché du peloton des favoris. L’Espagnol a tout de même réussi une belle fin d’étape et prend la 25ème place.

2017 Tour de France - Stage 11

Les premiers kilomètres de la journée ont été très animés. Dani Navarro et Nicolas Edet ont tenté leur chance pour prendre l’échappée du jour mais sans succès. Un trio composé de Philippe Gilbert (Quick-Step), Sylvain Chavanel (Direct Energie) et Alessandro De Marchi (BMC) parvient s’extraire peu avant le col de Lapraille. Ils sont rapidement repris par Mikel Landa (Team Sky), Alberto Contador (Trek-Segafredo) et le maillot à pois Warren Barguil (Team Sunweb) dans le premier col de la journée.

Le Colombien Nairo Quintana (Movistar) est passé à l’attaque également en compagnie de son coéquipier Carlos Betancur, Alexis Vueillermoz (AG2R-La Mondiale) et Michal Kwiatkowski (Team Sky). Derrière, le peloton principal n’est plus composé que d’une vingtaine de coureurs. Malheureusement, aucun de nos coureurs n’a réussi à rester avec les meilleurs grimpeurs.

Au sommet du Col d’Agnes, Mikel Landa et Alberto Contador ont creusé l’écart par rapport au groupe maillot jaune puisqu’ils possèdent plus de deux minutes d’avance. Ils ont également 30 secondes d’avance sur Warren Barguil, Nairo Quintana et Michal Kwiatkowski. Dans les pourcentages les plus difficiles du Mur de Peyguère, Nairo Quintana et Warren Barguil font la jonction avec Mikel Landa et Alberto Contador. Les 4 hommes se sont ensuite disputés la victoire. C’est le Français, Warren Barguil qui s’impose en ce jour de fête nationale. Dani Navarro termine à la 25ème place après avoir bien géré les deux dernières difficultés.

Tous nos coureurs sont rentrés dans les délais. Cap maintenant sur Rodez où notre équipe espère se montrer.

COFIDIS-TDF17-Classement13

 

Yvon Sanquer tire le bilan après les Pyrénées : « On a vécu une étape super rythmée entre Saint-Girons et Foix, comme on pouvait s’y attendre. Le danger, c’était les délais. Nos gars qui pouvaient être concernés par la question ont tous bien géré leur journée. Nacer Bouhanni a fini devant le gruppetto en compagnie de coéquipiers. Seul Florian Sénéchal a terminé l’étape dans le dernier groupe, mais sans être mis en difficulté majeure. C’est une bonne chose car ça signifie que les Pyrénées ont été passées de belle manière pour le groupe sprint. Ça permet d’ouvrir des possibilités pour la suite. Les gars sont aptes à continuer à se battre pour remplir l’objectif qui a été fixé. Continuer à se battre, ce sera aussi le mot d’ordre pour nos grimpeurs qui se sont heurtés à une traversée des Pyrénées réservée aux tous meilleurs coureurs du Tour. Daniel Navarro a essayé en début d’étape mais l’entame plate du parcours n’était pas à son avantage. Ensuite il s’est accroché et a failli revenir dans le groupe maillot jaune au pied du Mur de Péguère. Il finit 25e. Nicolas Edet a également été offensif, en vain. Quand on voit la bataille à laquelle on a assisté tout l’après-midi, on saisit la difficulté de tenter une fugue qui puisse être victorieuse. Il y aura d’autres occasions. »

Didier Rous est lui tourné vers l’étape de demain : « Ça a été une sacrée bagarre… Quand les « gros » s’y mettent, ça complique la tâche. Mais demain est un autre jour. L’étape de Rodez fait partie de celles que l’on s’est fixé comme objectif au début du Tour. Il reste des équipes qui voudront rouler et faire sauter Marcel Kittel, ce qui peut anéantir une échappée, mais il y a des choses à faire, c’est sûr. »