Actualités
Retour aux actualités 12 juillet 2017 - Résultats

TDF Étape 11 : 8ème place pour Nacer Bouhanni à Pau

Photo: Jim Fryer / BrakeThrough Media | brakethroughmedia.com

Dans le 6ème sprint de ce Tour de France, Nacer Bouhanni a pris la 8ème place de ce sprint à Pau. Maciej Bodnar, présent dans l’échappée n’a été repris qu’à 300 mètres de la ligne.

Photo: Jim Fryer / BrakeThrough Media | brakethroughmedia.com

 

Maciej Bodnar (Bora-hansgrohe), Marco Marcato (UAE Team Emirates) et Frederik Backaert (Wanty) sont sortis dès le kilomètre 0. Le trio de tête a rapidement pris 4 minutes et 45 secondes d’avance. Sur de longues lignes droites avec un vent légèrement défavorable, les formations habituelles de sprinteurs ( Quick-Step Floors, Lotto Soudal et Katusha-Alpecin) se sont positionnés en tête de peloton, pour mener la poursuite. Notre équipe n’a pas participé à cette chasse.

La fin de course est un peu plus nerveuse dans un faux-plat montant exposé au vent. Julien Simon a du changer de vélo et n’a pas réussi à réintégrer le peloton.

Les équipes des leaders ont tenté de se protéger pour éviter les bordures. Le trio est maintenu à bonne distance, sous la minute. À 28 kilomètres de l’arrivée, Bodnar a décidé de fausser compagnie à ses compagnons d’échappée.

Classement Etape 11

Le Polonais a résisté au peloton mais il a été repris à seulement 300 mètres de la ligne. Derrière, les trains des équipes de sprinteurs se sont mis en place. Christophe Laporte a emmené Nacer Bouhanni. Notre sprinteur a ensuite pris la roue de Kittel mais n’a pas réussi à le suivre. Le Vosgien termine à la 8ème place de l’étape (6ème Top 10) remportée par Marcel Kittel. L’Allemand signe son 5ème succès cette année.

Nacer Bouhanni était déçu à l’issue de ce sprint : « Marcel Kittel gagne facilement, il revient de derrière comme il a fait sur tous les autres sprints ! Aux 600 mètres, Christophe Laporte m’a déposé environ en dixième positon, mais ensuite je suis resté à cette place. Je n’ai pas réussi à « jumper » pour revenir sur l’avant. Dans le final, je n’arrive pas à faire la différence qui permet d’obtenir un meilleur résultat. Aujourd’hui j’étais asphyxié avant de lancer mon sprint. »

Yvon Sanquer est lui confiant pour la suite du Tour : « Marcel Kittel enchaîne les victoires mais il faut continuer à se battre. Ce n’est que comme ça que l’on pourra y arriver. Beaucoup d’étapes de ce Tour de France 2017 étaient promises aux sprinteurs, et quand un homme fort domine son sujet, il y a matière à collectionner les succès. Pour trouver des solutions face à lui, il faut être à 100% de ses moyens et on ne va pas nier que la préparation de Nacer n’a pas été optimale avant le départ de Düsseldorf suite à sa chute du Tour du Yorkshire. Cependant il ne faut jamais cesser de jouer sa carte à fond. Le Tour, c’est tellement long qu’il ne faut pas abandonner l’idée de décrocher cette victoire que l’on espère tant. L’équipe est soudée autour de cet objectif, les gars s’entendent bien et Christophe Laporte, qui a lui aussi eu une préparation perturbée, revient bien au fil des étapes. »